Retour
L'AQTA dénonce l'augmentation des frais aéroportuaires à l'aéroport de Québec

L'AQTA dénonce l'augmentation des frais aéroportuaires à l'aéroport de Québec

QUÉBEC, le 6 nov. 2012 /CNW Telbec/ - Le 1er novembre dernier, Aéroport de Québec inc., le gestionnaire de l'aéroport international Jean-Lesage de Québec, a annoncé l'augmentation substantielle des frais aéroportuaires qu'il entend imposer à partir du 1er janvier 2013.

Parmi les modifications apportées, on note l'imposition des frais d'aviation générale (FAG) aux transporteurs qui n'utilisent pas le terminal principal. En effet, certains transporteurs indépendants offrant généralement des services de taxi aérien ou une desserte régionale utilisent des points d'embarquement privés. Ces entreprises n'utilisent pas les services offerts par Aéroport de Québec inc. (zone d'embarquement, dédouanement, manutention des bagages, stationnement, passerelle, etc.)

Au cours des dernières années, les entreprises possédant des terminaux privés ont vu leur loyer augmenter de façon significative. On entend maintenant leur imposer un tarif de 27$ par passager transporté et ainsi financer entre autres l'amélioration du terminal, l'ajout d'un stationnement étagé et l'installation d'une aire de prédédouanement. Ce projet est estimé à 225 millions de dollars.

Selon Éric Lippé, président-directeur général de l'Association québécoise du transport aérien (AQTA) «cette augmentation ébranle l'industrie à un point tel qu'elle se demande si sa viabilité et sa croissance ont été oubliées en faveur de celles des transporteurs internationaux.»

Selon monsieur Lippé, «il est désolant de constater que l'aéroport de Québec a procédé à ces augmentations sans consultation préalable de ses partenaires d'affaires. De surcroît, Aéroport de Québec fait cavalier seul. À l'aéroport Montréal-Trudeau, par exemple, les frais d'amélioration aéroportuaire (FAA) ne sont appliqués qu'aux aéronefs qui transitent par le terminal principal.»

Voir tarif document PDF