Retour
Nouvelle réglementation: TAWS obligatoire

Nouvelle réglementation: TAWS obligatoire

OTTAWA — L’honorable Denis Lebel, ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, a annoncé aujourd’hui de nouvelles dispositions réglementaires destinées à renforcer la sécurité de l’aviation au Canada. Les nouvelles dispositions exigent que les avions privés à propulsion par turbine et les avions commerciaux munis de six sièges ou plus pour les passagers soient équipés d’un système d’alerte connu sous le nom de « système d’avertissement et d’alarme d’impact », ou TAWS (terrain awareness and warning system). 

« Même si le Canada possède l’un des réseaux de transport aérien les plus sécuritaires au monde, nous nous efforçons de continuer de renforcer la sécurité de l’aviation », a dit le ministre Lebel. « Le système d’avertissement et d’alarme d’impact contribuera à sauver des vies. »

Le système produit des alertes sonores et visuelles pour avertir l’équipage de conduite lorsque la trajectoire de l’aéronef risque d’entraîner une collision avec le relief, l’eau ou un obstacle. Une telle situation pourrait se produire lorsque la visibilité est réduite ou que les conditions météorologiques sont mauvaises. Le système permet à l’équipage de conduite d’avoir suffisamment de temps pour entreprendre des manœuvres d’évitement.

Les nouvelles dispositions réglementaires contribueront à accroître considérablement la sécurité des petits aéronefs qui survolent des régions sauvages éloignées ou des secteurs montagneux où le risque de collision avec le relief est élevé.

En vertu des nouvelles dispositions, les exploitants auront deux ans pour équiper leurs aéronefs du TAWS.

La réglementation est conforme aux normes de l’Organisation de l’aviation civile internationale, ce qui permet de mieux l’harmoniser à celles d’autres autorités de l’aviation, y compris celles des États-Unis et de l’Union européenne. Le Bureau de la sécurité des transports du Canada recommande une utilisation plus répandue du TAWS afin d’aider les pilotes à mieux évaluer la distance entre leur aéronef et le relief.