Retour
Modernisation de l’espace aérien le plus achalandé au Canada

Modernisation de l’espace aérien le plus achalandé au Canada

Les pilotes IFR devront se préparer à faire face à des changements majeurs dans le corridor Toronto Ottawa Montréal-Québec. En effet, le 9 février prochain, le système des voies aériennes de ce corridor sera modifié, et plusieurs voies aériennes traditionnelles seront supprimées des cartes aéronautiques de navigation.

Partout dans le monde, des fournisseurs de services de navigation aérienne s’affairent à instaurer un système de navigation fondée sur les performances (PBN) plus efficace tant pour les pilotes que pour les contrôleurs de la circulation aérienne. Ce nouveau système est plus facile à gérer et améliore la capacité et l’efficacité des opérations aériennes, permettant ainsi de réduire la consommation de carburant, les émissions de gaz à effet de serre et la pollution sonore.

En collaboration avec ses clients et des associations de l’industrie, notamment le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA), la Canadian Owners and Pilots Association (COPA), l’Association du transport aérien du Canada (ATAC) et l’Association canadienne de l’aviation d’affaires (CBAA), NAV CANADA a conçu un tout nouveau système de routes de navigation de surface (RNAV) axé sur la PBN dans les espaces aériens inférieur et supérieur, de Toronto à Québec. Toutefois, vu la mise en œuvre de ce nouveau système de routes, certaines voies aériennes traditionnelles ont dû être supprimées.

Afin d’évaluer l’incidence de ce changement, NAV CANADA a sélectionné un échantillon de plans de vol pour déterminer les conséquences du changement sur les aéronefs non équipés pour la RNAV dans la région où les voies aériennes sont supprimées. Dans un échantillon de 358 518 plans de vol IFR issus de notre base de données sur le trafic pour 2011, seuls 536 plans de vol ont été soumis par des pilotes d’aéronefs immatriculés au Canada non équipés pour la RNAV. En d’autres mots, environ 99,85 % des plans de vol IFR échantillonnés visaient des aéronefs équipés pour la RNAV.

Les pilotes qui empruntent le corridor Toronto-Ottawa-Montréal-Québec, et dont les aéronefs ne sont pas équipés pour la RNAV, pourront tout de même utiliser les aides à la navigation au sol traditionnelles. Certaines voies aériennes VOR ont été conservées dans le corridor spécialement pour les aéronefs non équipés pour la RNAV. Cependant, dans le cas d’aéronefs évoluant à l’extérieur de ces voies aériennes, il reviendra au pilote de calculer la distance, l’altitude minimale et la trajectoire pendant la phase de planification du vol. Les pilotes recevront les autorisations normales de procéder par les voies aériennes VHF et LF, d’un VOR à un autre, par les radiales VOR et les relèvements NDB, ou par guidage radar.

Les contrôleurs de la circulation aérienne sont actuellement formés sur ces changements majeurs, et des mesures d’atténuation ont été mises en place pour régler les questions liées aux capacités des aéronefs non équipés pour la RNAV. Des renseignements plus détaillés sur les changements sont disponibles dans les circulaires d’information aéronautique (AIC) 38/11 et 45/11 qui se trouvent dans le site Web de NAV CANADA.
Enfin, un nouveau site Web (www.navcanada.ca/abord) offrant un aperçu des changements à venir est disponible à compter du mois de janvier. Ce site Web contient également des renseignements importants qui aideront les pilotes à se familiariser avec les procédures en constante évolution de gestion de la circulation aérienne et de planification de vol s’appliquant au système de navigation aérienne.