Retour
Le premier avion 100% ÉNA prend son envol

Le premier avion 100% ÉNA prend son envol

En cette rentrée scolaire 2011-2012, l’École nationale d’aérotechnique devient le premier établissement d’enseignement technique à fabriquer entièrement un avion certifié par Transports Canada. « Je tiens à souligner le travail minutieux effectué pendant plus de 15 ans par les enseignants, les techniciens et les étudiants. Près de 1200 étudiants ont eu la chance de mettre leurs apprentissages en pratique grâce à cet outil pédagogique hors du commun », indique M. Serge Brasset, directeur de l’ÉNA. À travers ce processus, les étudiants ont en effet développé leurs compétences dans divers domaines techniques, tels les dessins, l’outillage, les matériaux, l’usinage, etc.

Le département de construction aéronautique a été le maître d’œuvre du projet, mais il a pu compter sur l’expertise des départements de propulseurs, d’avionique et de préenvol. L’École a acheté les plans du RV-6A, mais les étudiants ont revu tous les dessins et la conception de chaque pièce. Ils ont même modifié la composition de certains composants non critiques, ajoutant par exemple une arête dorsale qui améliore considérablement l’aérodynamisme. Concrètement, cela veut dire que les étudiants n’ont pas simplement assemblé l’appareil, mais bien qu’ils en ont fabriqué chaque pièce une à une, avec toutes les inspections et les tests de qualité que cela suppose.

M. Carl Garneau, professeur de construction à l’ÉNA, précise : « Les étudiants ont ainsi pu s’initier au processus de fabrication, d’assemblage et d’inspection de composants d’aéronef. La rapidité d’exécution a cédé le pas à l’apprentissage : les étudiants devaient comprendre leurs erreurs pour proposer des correctifs ou recommencer leur travail. »

En janvier 2010, l’appareil a effectué son premier vol d’essai. Claude Hélie, professeur à la retraite et pilote d’essai, était aux commandes. Le RV-6 s’est soumis à toutes les étapes de certification et a obtenu son certificat de navigabilité de Transports Canada. Enfin, il ne restait plus qu’à peindre l’aéronef aux couleurs de l’école, ce qui a été rendu possible grâce à un don de Pratt & Whitney Canada.