Retour

Pénurie d’examinateurs désignés à Québec

Depuis quelque temps, les écoles de pilotage de la région de Québec éprouvent de la difficulté à obtenir les services d’examinateur désigné de tests en vol (EDTV ou DFTE en anglais). Avec l’arrivée d’une nouvelle école de pilotage à Québec, la situation ne risque pas de s’améliorer. Les écoles de Québec sont actuellement face à une pénurie d’examinateur désigné et cette situation pénalise leurs opérations.

En principe, le programme d’examinateur désigné de tests en vol vise à assurer l’administration des tests en vol pour la délivrance des licences, des permis et des qualifications. La formation, l’évaluation et l’approbation des examinateurs relèvent du bureau régional de Transports Canada. Lorsque ce programme a été mis en place, la vision était de permettre de transférer la charge de travail des inspecteurs de Transports Canada à des examinateurs désignés. Étrangement, il semble y avoir un contrôle important de la part de Transports Canada pour limiter le nombre d’examinateurs désignés.

Actuellement dans la région de Québec, le seul inspecteur de Transports Canada qui pouvait faire des tests serait sur le point de prendre sa retraite. Selon nos informations, le bureau régional de Montréal aurait décidé de ne pas remplacer cet inspecteur à Québec. Ce poste serait déplacé à Montréal. Cette nouvelle s’ajoute aux rumeurs de réduction du niveau des services du Centre des services de Québec.

Actuellement, les écoles doivent avoir recours à des examinateurs de la région de Montréal, ce qui augmente les délais et les frais pour les usagers. Le prix pour un examinateur de test en vol que ce soit pour pilote privé, commercial, TWIN et TWIN-IFR se situe entre 300$ et 350$ par test en vol. Ce montant est payé directement à l’examinateur par l’étudiant soit par chèque ou en argent comptant.

«D’un côté, Transports Canada annonce qu’il y aura plus d’inspecteurs sur le terrain, mais en réalité c’est une réduction du niveau de service qui semble vouloir prendre forme dans la région de Québec. Au-delà des promesses, les opérateurs s’attendent à des gestes concrets. » a indiqué Marco Prud’Homme, Président-directeur général de l’association québécoise du transport aérien.

Il y a plusieurs candidats potentiels dans la région de Québec qui désirent devenir examinateur désigné. L’approbation d’un examinateur par école de pilotage serait une solution logique. Selon le site de Transports Canada, le programme EDTV repose sur la communication. Nous espérons que la direction de Transports Canada aura entendu le message et que des actions concrètes seront prises rapidement pour remédier à cette pénurie.